Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc contre un DICTATEUR

Objet : Rappel et protestation d’une mise en demeure pour vice de procédure.


- Lettre de mise en demeure
Excellence Monsieur le Ministre,
Je viens par la présente vous informer que depuis le 20 Juin 2017, date de ma demande de mise en disponibilité, je n’ai eu aucune réponse écrite de la part du ministère.
Je soupçonne même que ce courrier ne vous est même pas parvenu.
J’ai été interpellé et informé par l’un des responsables de la hiérarchie qu’une mise en demeure datée du 26/09/2017 m’a été adressée. 
Aussitôt informé, je suis allé la retirer et pris connaissance de son contenu.
Avant de préciser les moyens de la contestation de cet acte administratif pris à mon encontre, je me suis permis excellence en premier lieu d’analyser et de pointer certaines incohérences illustrées dans ce courrier.
L’entête précise que ce courrier s’adresse à monsieur Ali Farah Djama CP E.de base faisant fonction à l’inspection de Dikhil. Pourtant, j’ai été nommé Chef de service régional de Dikhil au début de l’année 2016/2017 et force est de constater que le titre de chef de service régional est dénigré.
Il est aussi mentionné que je suis affecté à l’inspection de Dikhil, appellation qui a disparu avant la dénomination de Direction Régional de l’Education qui elle aussi a laissé place au Service Régional de l’Education. J'estime qu’il y a là aussi nécessité de mise à jour !
Concernant les moyens de contestation de cet acte administratif, je tiens à rappeler que j’avais adressé le 20 Juin 2017 (voir pièce jointe), un courrier de demande de mise en disponibilité à votre excellence par voie hiérarchique et espérais avoir une réponse de votre part. 
Dans le courant du mois de Septembre, je suis entré en contact avec le DGE et il m’a été informé que le courrier était en bonne voie. Il m’a été ordonné de faire la rentrée officielle pour l’enseignement de base, moyens et secondaire. Effectivement, le courrier de Nomination de mon remplacement à la tète du Service Régional est arrivé le 18 septembre 2017(voir pièces jointes).
D'ailleurs, j'ai pu remettre en mains propres le tampon officiel et les chèques de la cantine scolaire à mon remplaçant en l'occurrence Mr Nidal Abdou qui a signé en ma présence un document officiel de réception des documents cités ci-dessus. 
Pour les rentrées officielles, la commission déléguée à cet effet à la tête de laquelle se trouvait Monsieur Hassan Robleh C.T au Ministère peut témoigner , et le jour même je crois que nous vous avions téléphoné pour vous informer de l’affaire de l’école Abaitou. Le matin, de bonne heure nous nous étions déplacés pour maîtriser une situation qui allait dégénérer en protestation sociale si la sagesse du C.T n’avait pas raisonné les okals et les parents d’élèves qui ont fini par nous écouter et faire entrer les élèves.
Aussi, Il est bien mentionné dans ce courrier que j’étais absent le 27/08/2017 donc un jour si nous nous référons aux termes employés dans la mise en demeure, et vous constaterez que je suis menacé de retenu salariale pour des absences non signifiées; au pire d’un engagement de la procédure de ma radiation !
Il aurait été intelligent de la part de la DGA de mentionner que j’étais absent depuis le 27/08/2017 pour maquiller un peu sa volonté de nuire, mais je crois qu’il a eu le souci du risque de se faire rattraper par le fait que j’étais bien présents dans la semaine des reprises officielles des rentrées des établissements scolaires. Un adage bien connu ne dit-il pas que « Quand on veut bien tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».
Par conséquent, au nom de la constitution et des règles administratives qui régissent le bon fonctionnement du service public, j’estime que je suis en droit de recevoir une réponse à mon courrier du 20/06/2017, et demande à votre excellence que soit annulée cette mise en demeure qui n’a de sens que pour ceux qui l’on édictée car entachée de vice de procédure.
Comptant sur votre sens de responsabilité, veuillez agréer, Excellence mes respects et considérations les plus sincères.
Pour information :
DGE/SG
Le Postulant
Monsieur Ali Farah Djama
Conseiller Pédagogique
Nommé à l’ordre de l’étoile des officiers de l’éducation

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article